Bonjour tout le monde !

Le site de la section de la Moselle intéresse certainement tous les amis retraités de notre profession. Ils pourront lire et découvrir pas mal d’informations sur l’activité de leurs collègues, les travaux en cours, les améliorations de la vie quotidienne.Si vous êtes intéressé(e)s, vous pouvez remplir un bulletin de pré-adhésion  et l’envoyer à l’adresse prescrite. Cliquez-ici

Pour laisser un commentaire : l’e:mail est demandé mais n’apparaîtra pas dans le commentaire, il sera publié après contrôle du modérateur pour les raisons invoquées dans la page ‘La charte’.

Lorsqu’on se connecte pour écrire un article ou pour faire un commentaire, il faut au minimum respecter les règles élémentaires de courtoisie, par exemple dire bonjour, au revoir, ou merci.

Il est bien entendu que les articles et commentaires sont réservés à tous les collègues.

Vous pouvez visiter le site des trucs et astuces.  

Nous vous recommandons d’utiliser FIREFOX ou EDGE pour ceux qui utilisent Windows 10

Retraités en colère : Mobilisés le 1er octobre

Rassemblement à Metz 14h30 colonne MERTEN. Le Pôle des retraités de la Fonction Publique s’est réuni le 3 septembre dans les locaux de l’ UNRP et, entre autres, a décidé de
publier un communiqué de presse commun à nos six organisations et de participer à la journée de mobilisation des retraités du 1 Octobre 2021.

Association Nationale des Retraités (La poste et France Télécom)
Fédération Nationale des Officiers Mariniers
Fédération Générale des Retraités de la Fonction Publique
Union Nationale des Personnels et Retraités de la Gendarmerie
Union Nationale des Retraités de la Police
Union Nationale des Sous-Officiers en Retraite

Septembre, octobre, novembre, seront des mois clés pour les retraités.
C’est à cette période que se voteront les budgets de la Sécurité
sociale et de la loi des finances. Alors, mobilisons-nous pour
satisfaire nos revendications. Augmentation des retraites, pensions de
base et complémentaires.


Marc MLYNEK

Président UNRP-57

INJUSTICES, EXCLUSIONS ET DEMI-MESURES, ÇA SUFFIT,

Le Pôle des retraités de la fonction publique réuni le 3 septembre dernier a décidé de s’associer aux rassemblements qui auront lieu à Paris et en province le 1er octobre prochain :

Devant un constat qui perdure depuis trop longtemps :

– Gel et sous revalorisation des pensions (0,4% d’augmentation au 1er janvier 2021, 1% pour les complémentaires alors que les prix ont augmenté de 1,6%).

Le compte n’y est pas, et le pouvoir d’achat des retraités baisse depuis plusieurs

années de manière continue.

– Préconisation d’aligner la CSG des retraités sur celle des actifs et de réduire l’abattement de 10% pour le calcul de l’impôt sur le revenu.

C’est inacceptable.

– Un système de santé qui n’est pas à la hauteur des besoins comme la pandémie l’a mis en évidence avec la suppression de 115 000 lits en 25 ans dans les hôpitaux et de 100 000 soignants en 10 La protection sociale est un bien essentiel et nous exigeons un accès aux soins pour tous dans tous les territoires.

La santé a un coût mais n’a pas de prix.

– La disparition des services publics de proximité au service notamment des personnes âgées, des personnes handicapées et des retraités qui rencontrent des difficultés à se déplacer.

L’état doit reconquérir les territoires qu’il a désertés afin de garantir une égalité

de traitement pour tous pour l’accès aux services publics.

Devant l’abandon de la Loi « Grand Age » :

La loi « Grand Âge » était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron et devait initialement être présentée au parlement avant le 31 décembre 2019 ; elle a été reportée plusieurs fois en 2020 avant d’être purement et simplement abandonnée il y a une quinzaine de jours et remplacée par des dispositions qui ne seront que des demi-mesures prises ponctuellement dans le cadre du PLFSS 2022 et des années suivantes.

Un gâchis et une insulte aux personnes âgées et en perte d’autonomie

Dans le cadre des assises des EHPAD les 7 et 8 septembre, la ministre déléguée chargée de l’autonomie a expliqué (dixit) que l’abandon de la Loi ne signifiait pas un renoncement. Elle a précisé « qu’elle n’était pas en charge d’une Loi mais d’une réforme » et qu’il y aurait des mesures nouvelles dans le PLFSS 2022. Ce sera une simple rustine sur un système qui va mal. Le PLFSS ne pourra pas prendre en charge des pans entiers de la loi abandonnée, discutés par ailleurs avec la ministre, qui resteront en suspens (la gouvernance, l’aide sociale, la place des personnes âgées dans notre société …). Cela ne pourra que générer colère et déception dans les EHPAD après les grèves du printemps 2019.

C’est la décrédibilisation de la parole publique donnée

Devant la réforme de la Protection Sociale Complémentaire des fonctionnaires :

Cette réforme, précisée par l’ordonnance du 17 février 2021 à la suite de la loi de transformation de la fonction publique du 6 août 2019, acte la participation de l’employeur public au financement de la complémentaire santé des fonctionnaires actifs. Elle prévoit la mise en place pour les seuls actifs de contrats collectifs, à adhésion obligatoire, regroupant la couverture santé, la prévoyance et faisant appel à la concurrence, opportunité pour les assureurs privés de s’assurer d’un marché où ils sont jusqu’à maintenant peu présents au détriment des mutuelles de la fonction publique.
Lire la suite de cette entrée »

Manifestation de Policiers.

Des milliers de policiers se sont retrouvés devant l’Assemblée nationale, mercredi 19 mai en début d’après-midi, pour un « rassemblement citoyen en soutien aux forces de l’ordre » inédit, à l’appel de quatorze organisations syndicales. Selon les organisateurs, plus de 35 000 personnes étaient présentes. La Préfecture de police de Paris n’a pas souhaité communiquer le chiffre de la participation.

Devant une large banderole portant l’inscription « payés pour servir, pas pour mourir », les manifestants, arborant pour la plupart les couleurs des organisations majoritaires Unité SGP Police-FO, Alliance et UNSA-Police, ont investi une portion du quai d’Orsay, entre le pont de la Concorde et le pont Alexandre-III.

 « Les peines minimales pour les agresseurs, voilà le message fort et clair que nous attendons, a déclaré le secrétaire général délégué d’Unité SGP Police-FO et premier syndicaliste à prendre la parole lors de la manifestation. Cette mesure n’est pas liberticide, ni anticonstitutionnelle, ni nauséabonde. »

« Le problème de la police, c’est la justice », a ensuite asséné à la tribune le représentant le secrétaire national du syndicat Alliance, après avoir fait huer par les manifestants quatre décisions de justice – considérées comme trop laxistes – prononcées dans des affaires au cours desquelles des policiers ont été blessés.

Eric MASSON tué par un dealer…

Vieux briscard, en retraite depuis 19 ans.

Déjà “de mon temps”, on annonçait que les jeunes remplaçants des truands âgés, moins impulsifs, poseraient problème grave de violence.

Nous y sommes.

Soit par peur, soit par le fait de regarder des jeux violents banalisant  tuer un homme, soit le mélange des deux, nous donnent une violence irrationnelle.

Je n’oublierai jamais un de mes premiers gardés à vue pour des cambriolages à PARIS.

Assez sympa, il a accepté de discuter librement voyant en moi un jeunot à  instruire…

Il me confié une chose que je n’oublierai jamais. Il me dit n’avoir sur lui qu’une plume – surnom d’un petit-pied de biche dissimulable sous la manche de veste et n’être jamais armé…

Il complète… “ Je ne tiens pas à être guillotiné”.

Si besoin en  était, voilà une preuve que la peine de mort était bien  dissuasive.

–Cela me rappelle ma première bavure. Je pars faire des constatations de casse. Je prends l’escalier étroit et raide, j’ai du mal à trouver l’appartement…Un jeune gars descend rapidement  avec un sac ce sport. Il me dit d’aller plus haut  Je viens de croiser le casseur! Inspecteur la Bavure…

Lire la suite de cette entrée »

32 requêtes. 0,761 secondes.