Bonjour tout le monde !

Le site de la section de la Meurthe & Moselle – Les Vosges intéresse certainement tous les amis retraités de notre profession. Ils pourront lire et découvrir pas mal d’informations sur l’activité de leurs collègues, les travaux en cours, les améliorations de la vie quotidienne.Si vous êtes intéressé(e)s , vous pouvez remplir un bulletin de pré-adhésion  et l’envoyer à l’adresse prescrite. Cliquez-ici

Pour laisser un commentaire : l’e:mail est demandé mais n’apparaîtra pas dans le commentaire, il sera publié après contrôle du modérateur pour les raisons invoquées dans la page ‘La charte’.

Lorsqu’on se connecte pour écrire un article ou pour faire un commentaire, il faut au minimum respecter les règles élémentaires de courtoisie, par exemple dire bonjour, au revoir, ou merci.

Il est bien entendu que les articles et commentaires sont réservés à tous les collègues.

Vous pouvez visiter le site des trucs et astuces.  

Nous vous recommandons d’utiliser FIREFOX ou EDGE pour ceux qui utilisent Windows 10

Le pass sanitaire et la rentrée

Depuis cet été jusqu’au 15 novembre, le pass sanitaire occupera une place de plus en plus important dans le quotidien des Français. Publié sur associations.gouv.fr, une note de rappel a été rédigée afin de rappeler dans quelles mesures le pass sanitaire est exigible.

Sur le même thème : Bientôt la vaccination obligatoire pour tous les policiers ?

Pass sanitaire obligatoire pour tout le monde dès la fin septembre

Depuis 9 août 2021, le pass sanitaire est obligatoire dans les lieux publics tels que les cafés, restaurants, quelques centres commerciaux et dans les transports de longue distance. Egalement concernés par cette mesure : les hôpitaux, les EHPAD et les maisons de retraite. Les lieux de loisirs et culturels n’échappent pas à la règle ; masque et pass sanitaire obligatoire pour pouvoir y accéder, peu importe le nombre de participants. Toutefois, les lieux médico-sociaux pour les enfants et les résidences autonomie ne sont pas concernés par cette mesure.

A compter du 30 septembre, toutes personnes âgées de 12 à 18 ans devra se munir d’un pass sanitaire, autrement dit avoir été vacciné, pour accéder à tous ces lieux et établissements. Les évènements et activités organisés par des établissements et des associations devront également s’acquitter de la tâche en contrôlant chaque participant par le biais du pass sanitaire. Un “kit de déploiement” est mis en place par le gouvernement afin d’encadrer ces mesures.
Vaccination obligatoire pour les professionnels de santé

Quand bien même le pass sanitaire est obligatoire et nécessite donc d’être vacciné, la vaccination n’est toutefois pas encore obligatoire au sens propre du therme. En effet, elle est requise pour accéder à des lieux et services ne demeure, pour l’instant, pas obligatoire pour l’intégralité de la population. A compter du 15 septembre, certains professionnels devront être vaccinés si ces derniers n’ont reçu aucune dose. Pour ceux en ayant reçu une seule, une date limite est fixée au 15 octobre.

Ces mesures concernent :

le personnel des établissements de santé, médico-sociaux et établissements sociaux rattachés aux établissements de santé (LHSS, LAM, CSAPA, CAARUD, CLAT, CEGGID),

les professionnels intervenant aux domiciles de personnes bénéficiant de l’APA ou de la PCH (aide financière et de réalisation de tâches à domicile),

le personnel des entreprises de transport sanitaire (ambulances et taxis conventionnés),

toutes professions du livre IV du CSP, conventionnées ou non, et professions à usage de titres, ainsi que leurs salariés (secrétaires médicales, assistants dentaires),

les étudiants en santé,

les pompiers professionnels et volontaires des services départementaux d’incendie et de secours (SDIS),

le personnel travaillant au sein des services de santé au travail (infirmerie etc).
Lire la suite de cette entrée »

La ventilation pour covid.

LA VENTILATION POUR COVID EN SOINS INTENSIFS

 

Pour ceux qui ne le savent pas.

Ceux qui ne respectent pas les consignes face au COVID 19, sans masque  etc…

Ils seront peut-être les prochains sur la table !…

Le respirateur, ce n’est pas un simple masque à oxygène mis sur la bouche tandis qu’on est confortablement allongé à lire des magazines !…

La ventilation pour Covid est une intubation douloureuse qui descend dans la gorge et y reste jusqu’à la guérison ou la mort.

Pendant 2 à 3 semaines, on est là, sans bouger, à l’envers, avec un tube, inséré par la bouche jusqu’à la trachée, qui fait respirer au rythme de la machine.

On ne peut plus ni parler, ni manger, ni faire quelque chose de naturel : c’est la machine qui vous maintient en vie.

Vu la douleur, il faut administrer des sédatifs et des calmants pour assurer la tolérance du tube aussi longtemps que la machine est nécessaire.

C’est comme être dans un coma artificiel. Après 20 jours de ce traitement, on aura perdu 40 % de masse musculaire et on aura un traumatisme de la bouche et/ou des cordes vocales, voire des complications pulmonaires et/ou cardiaques.

Ajoutez à cela un tube dans l’estomac pour de la nourriture liquide, soit par le nez, soit par la peau,, plus un sac collant autour des fesses pour collecter la diarrhée, et un cathéter pour collecter l’urine, et une intraveineuse pour les liquides et les médicaments.

Il y a aussi une ligne pour surveiller la BP (qui dépend complètement des doses médicales administrées), des équipes d’infirmières pour repositionner vos membres toutes les deux heures, et rester allongé sur un tapis qui fait circuler du froid pour aider à faire tomber votre température.

Qui veut essayer tout ça ? Il faut porter un masque le plus possible, se laver les mains 10x par jour, se distancier de ses relations et amis…

Alors : Sécurité avant tout ! Personne n’aime le confinement. Personne n’aime un couvre-feu. Mais on aime tous la vie. Faisons en sorte de la garder !…

F. SIMETTE

L’albatros

Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l’azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d’eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu’il est comique et laid !
L’un agace son bec avec un brûle-gueule,
L’autre mime, en boitant, l’infirme qui volait !

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l’archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l’empêchent de marcher.

Charles Baudelaire

 

28 requêtes. 0,542 secondes.